Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 11:57

Avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) pour notre vaccin candidat Mosquirix® (RTS,S)

 

Après plus de 30 années de recherche et l’une des plus vastes études cliniques jamais réalisée en Afrique, cette décision constitue une avancée majeure dans la mise à disposition de notre vaccin candidat.

Mosquirix® est à ce jour, le vaccin contre le paludisme le plus avancé au monde. Son développement est le fruit d’un partenariat entre GSK et le Malaria Vaccine Initiative (MIV), un programme de PATH, en association avec d’éminents chercheurs africains et avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates.

 

Son utilisation, en complément des moyens de prévention existants actuellement recommandés pour prévenir le paludisme comme les moustiquaires et les insecticides, contribue de manière significative à réduire l’impact du paludisme chez les enfants des communautés africaines qui en ont le plus besoin. En effet, le paludisme touche près de la moitié de la population mondiale et continue de tuer chaque année. En 2013, le nombre de décès provoqués par le paludisme a été estimé à 584 000, dont près de 90 % en Afrique subsaharienne, et 77% ont concerné des enfants de moins de 5 ans, soit plus de 450 000 décès chez l’enfant de moins de 5 ans.

 

Plusieurs étapes réglementaires restent encore à franchir avant de pouvoir vacciner les enfants d’Afrique subsaharienne par Mosquirix®. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) va maintenant revoir l’ensemble des données concernant RTS,S, afin de formuler une recommandation sur son utilisation en complément des autres moyens de prévention du paludisme.

 

GSK reste un acteur engagé dans le développement de ce vaccin qui a le potentiel de prévenir des millions de cas de paludisme, mais s’attache aussi à rendre ce vaccin accessible pour tous ceux qui en ont besoin grâce à une politique de prix préférentielle. Une fois le processus de validation terminé, le prix de Mosquirix® devrait permettre de couvrir uniquement les coûts de fabrication ainsi qu’une petite marge d’environ 5% destinée à être réinvestie dans la recherche et le développement des vaccins contre le paludisme de deuxième génération, ou des vaccins contre d’autres maladies tropicales négligées.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by titus53 - dans juil 2015
commenter cet article

commentaires

Liste D'articles

  • Projet de loi El Khomri : les contre-propositions CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa et Fage
    ~~ Les organisations syndicales de salariés et de jeunesse CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Fage, se sont réunies le 3 mars 2016 pour travailler ensemble à des contre-propositions visant à la construction de droits nouveaux, à la réécriture de certains articles...
  • Interview de Laurent Berger
    ~L'avant projet de loi de Myriam El Khomri sur le droit du travail est très critiqué à gauche. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, aura « du mal » à le voter et calera sa position sur celle des syndicats réformistes. Ce texte est-il...
  • Encore un pas de plus dans la lutte contre le paludisme
    Avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) pour notre vaccin candidat Mosquirix® (RTS,S) Après plus de 30 années de recherche et l’une des plus vastes études cliniques jamais réalisée en Afrique,...
  • Dees embauches chez GSK
    GSK va recruter 100 personnes à Saint-Amand-les-Eaux Par Francis Dudzinski - Publié le 02 avril 2015, à 11h43 © DR Pour conforter l’augmentation de sa production de vaccins, dont un vaccin contre le paludisme, le laboratoire pharmaceutique GSK va recruter...