Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 21:40

Actualité publiée il y a 14 jours
ADO

Selon une étude parue dans le Lancet, la rosiglitazone (Avandia®), un anti-diabétique oral destiné au traitement du diabète de type 2, des laboratoires GlaxoSmithKline, n’est pas si « dangereux » qu’on l’a laissé entendre dans une étude précédente et dans les media. Cette étude remet les choses en place : il était dangereux d’un point de vue cardiovasculaire.

 

Le traitement initial du diabète de type 2 repose sur les mesures hygiéno-diététiques (MHD). Le recours aux antidiabétiques oraux a lieu lorsque les MHD ne suffisent plus à contrôler la glycémie (HbA1c > 6 %).

Au Etats-Unis, début 2007,  la polémique entourait la rosiglitazone (Avandia®). En effet la Food and Drug Administration (FDA) avait été alertée par une série d'études cliniques inquiétantes qui indiquaient un risque beaucoup plus élevé d'infarctus et de morts liées à des maladies cardiovasculaires chez les patients traités parAvandia®.

En octobre 2008, la Haute Autorité de santé précisait : «  Dans l’état actuel des connaissances, la possibilité de survenue d’infarctus du myocarde et d’ischémie cardiaque sous traitement par rosiglitazone ne peut être exclue. La survenue de fractures est un nouveau risque qui a été identifié. »

 

Le Lancet a ainsi publié sur son site le 5 juin un article à paraître, intitulé « Rosiglitazone evaluated for cardiovascular outcomes in oral agent combination therapy for type 2 diabetes (RECORD): a multicentre, randomised, open-label trial » qui décrit le mode d’utilisation de la rosiglitazone (Avandia®, GlaxoSmithKline), un anti-diabétique oral (ADO) de la classe nouvelle des thiazolidinédiones, destiné au traitement du diabète de type 2.

Justement, le « RECORD » auquel le Lancet fait allusion est une étude (Rosiglitazone Evaluated for Cardiac Outcomes and Regulation of Glycemia in Diabetes) qui devrait rassurer les diabétiques : bien prescrite, bien utilisée, la rosiglitazone, en analyse finale, n’augmente pas le risque cardiovasculaire de base. Les thiazolidinédiones sont des insulino-sensibilisants (insulin sensitisers), elles augmentent la sensibilité des cellules à l’insuline au stade de la résistance à l’insuline du (pré)diabète de type 2.

 

En revanche, l’étude a montré une augmentation du risque cardiovasculaire chez les patients diabétiques en insuffisance cardiaque, et de plus une augmentation du risque de fractures, particulièrement chez les femmes lorsque la rosiglitazone était ajoutée au traitement par ADO.

 

L’étude menée par le Pr Philip D. Home (ICM-Diabetes, Medical School, Newcastle upon Tyne, Angleterre) et coll., peut être résumée ainsi : il n’y a pas d’augmentation du risque cardiovasculaire, des hospitalisations ni des décès quand la rosiglitazone est associée à la metformine ou un ADO de la classe des sulfonylurées chez les diabétiques de type 2. C’est ce qui ressort de l’étude RECORD, qui a concerné 4447 patients traités par l’un de ces ADO, auquel on avait ajouté la rosiglitazone. Ces patients avaient un taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) entre 7 et 9 % (on recommande d’être à moins de 7 %).

 

On a ainsi comparé l’association de la rosiglitazone à l’un ou l’autre des ADO qu’utilisaient déjà les patients, et l’association des deux ADO précédents. Cette étude, qui a suivi les patients en question pendant 5 ans et demi en moyenne, a enregistré un décès cardiovasculaire ou une hospitalisation chez 321 patients du groupe ADO+rosiglitazone et chez 323 patients du groupe association d’ADO. Autrement dit une différence statistiquement non significative.

 

En 2007, une première analyse (interim analysis) du suivi avait fait état d’un risque cardiovasculaire, peut-être un peu… rapidement. Seul apparaît aujourd’hui un risque d’insuffisance cardiaque et, surprise, de fracture, ce qui implique des précautions d’emploi ou des contre-indications, selon le cas, notamment chez les femmes diabétiques de type 2 ménopausées, du fait de l’augmentation du risque fracturaire.

 

En fait, comme le soulignent les membres du RECORD Study Team, la rosiglitazone était déjà déconseillée en cas d’insuffisance cardiaque ou de dysfonction myocardique, mais tous comptes faits la rosiglitazone n’augmente pas la morbidité et la mortalité cardiovasculaire globales ». Celle-ci a un « jumeau » : la pioglitazone (Actos®, Takeda, Pharma)… dont on n’a pas connaissance qu’elle ait subi les mêmes soupçons… De toute façon, il semble nécessaire de donner l’une et l’autre à la moitié de la dose maximum conseillée dans les notices : associées aux ADO classiques, elles ont le même efficacité… et mois d’effets indésirables, selon deux spécialistes canadiens qui commentent ce nouveau résultat.

 

Auteur : Yann-Mikael Dadot, Santé log, le 12 juin 2009

 

Partager cet article

Repost 0
Published by titus53 - dans Juin 2009
commenter cet article

commentaires

Liste D'articles

  • Projet de loi El Khomri : les contre-propositions CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa et Fage
    ~~ Les organisations syndicales de salariés et de jeunesse CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Fage, se sont réunies le 3 mars 2016 pour travailler ensemble à des contre-propositions visant à la construction de droits nouveaux, à la réécriture de certains articles...
  • Interview de Laurent Berger
    ~L'avant projet de loi de Myriam El Khomri sur le droit du travail est très critiqué à gauche. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, aura « du mal » à le voter et calera sa position sur celle des syndicats réformistes. Ce texte est-il...
  • Encore un pas de plus dans la lutte contre le paludisme
    Avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) pour notre vaccin candidat Mosquirix® (RTS,S) Après plus de 30 années de recherche et l’une des plus vastes études cliniques jamais réalisée en Afrique,...
  • Dees embauches chez GSK
    GSK va recruter 100 personnes à Saint-Amand-les-Eaux Par Francis Dudzinski - Publié le 02 avril 2015, à 11h43 © DR Pour conforter l’augmentation de sa production de vaccins, dont un vaccin contre le paludisme, le laboratoire pharmaceutique GSK va recruter...