Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 15:22

Le gouvernement veut bâcler une réforme des retraites en trois mois. Raison de plus pour la CFDT d'enfoncer le clou sur ses exigences : maintenir la possibilité de prendre sa retraite à 60 ans, débattre de "La retraite" dans toutes ses dimensions (justice sociale, emploi, refonte du système). Lire le tract

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 04:59

La dégradation des conditions de travail fait peser de sérieux risques sur les salariés restés en poste après un place social........Lire la suite ici

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 19:17

A découvrir sur le site de "JuriTravail" lindicateur du moral des salariés.

Je vous invite à participer à cette enquête

 

Le lien : http://www.juritravail.com/indicateur-moral-salaries/1er-trimestre-2010/synthese.html#synthese

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 08:45

 

P150410 07.28  PhotoGSK-CID2

 

Il a fallu 3 jours de grève et un blocage du Centre de distribution ce lundi 19 avril pour que la direction accède à une grande partie des revendications des salariés.

 

Les retraits du projet Escom et du projet IT-Finances souhaités par les grévistes n'ont pas eu d'échos favorables auprès de la direction.

Par la direction a cédé sur le versement d'une prime de 5000 Euros net dès maintenant, et en sus versement d'une prime de 200 euros nets pour une continuité de service à partir de la remise des documents aux représentants des salariés.Si l'activité devait diminuer et provoquant l'arrêt du trravail psoté, les primes d'équipe seront maintenues.

 

Je vous invite à lire le relevé de conclusion en cliquant ici (page 1) (page 2)

 

P150410 07.29

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 12:52
« GSK : on est les meilleurs... pour le pôle emploi »

SOCIAL.Syndicats et direction ont négocié une partie de la journée.

Hier matin puis en début d'après-midi, les syndicats CFDT, CGT et FO ont entamé des négociations suite au projet de réorganisation de GSK qui se traduirait par la perte d'une cinquantaine emplois sur le site de la rue Lavoisier et par la perte de 149 emplois au Long-Buisson, si la plate-forme de distribution de médicaments (CID) venait à disparaître comme tous ses salariés le craignent : « La direction refuse de discuter sur l'externalisation de la distribution », regrette Olivier Cantelou (CFDT).
La grève illimitée entamée en milieu de semaine se poursuivait donc vendredi : « Nous ne bloquons pas le site mais 100 % des titulaires sont en grève. Seuls les intérimaires travaillent mais nous ne pouvons pas leur en vouloir compte tenu de leur statut précaire. »
La direction de GSK a tout de même consenti une avancée : « La prime de 400 € serait accordée sans condition mais la direction veut en écarter du bénéfice les salariés de l'administration de la plateforme, soit un tiers de l'effectif et pour nous ce n'est pas admissible, elle doit être versée à tout le monde ».
Les syndicats demandent que tous les salariés, qui se verraient privés d'emploi, bénéficient d'une offre de reclassement sur Evreux ou Notre-Dame-De-Bondeville (76) : « Il y a des postes vacants rue Lavoisiers », affirme Olivier Cantelou. La conséquence de départs volontaires très nombreux après l'annonce du plan social de février 2009. Des départs qui seraient aussi la traduction du mal-être de nombreux salariés de GSK et de leur peu d'optimisme quant au maintien du site à long terme…
R. M. 

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 09:19

La plateforme de distribution de médicaments, sur la zone du Long Buisson, avait été bloquée lors des grèves d'avril 2009

GLAXO.Les représentants du personnel convoqués ce jour en comité central d'entreprise au siège de Marly-le-Roi.

«Informations sur divers projets du groupe ». Un seul point est inscrit à l'ordre du jour du comité central d'entreprise (CCE) mais il est suffisamment vague pour susciter des interrogations sinon des inquiétudes chez les salariés du géant de la pharmacie, GlaxoSmithKline (GSK), particulièrement malmenés depuis début 2009 : « Si on nous convoque, ce n'est sûrement pas pour nous annoncer de bonnes nouvelles », pronostique un représentant du personnel qui siège au CCE.

Visioconférences sur chacun des sites européens
De ces « projets » qui viseraient des restructurations touchant les sites européens de GSK, les salariés seront informés jeudi par visioconférences sur chacun des sites.
Selon des sources syndicales, le personnel des services financiers ferait les frais de ces projets. Mais pas seulement. A Evreux, c'est la plateforme de distribution de médicaments, site stratégique de GSK implanté sur le Long Buisson et qui emploie 120 personnes, qui serait touchée.
Fin mars dernier, avec l'annonce de nouvelles pertes d'emplois (moins douze postes à Marly-le-Roi lié à la disparition d'un service dédié à la thrombose), les syndicats siégeant au CCE de GSK avaient dénoncé « un plan social quasi-permanent » à GSK : « GSK c'est comme les galeries Lafayette, il s'y passe malheureusement toujours quelque chose. On croit que l'annonce de nouvelles pertes d'emplois sera la dernière. Et on est toujours déçu… »
En 2009, bénéficiant notamment des commandes de vaccins contre la grippe H1 N1, le résultat net de GSK était en hausse de plus de 20 % soit 5.53 milliards de livres.
R. M.

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 19:21

Vous êtes stressés, vous commentez les faits divers de la presse internationale, nationale....(cliquez ici pour lire la suite)

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 08:25

A lire dans le magasine CHALLENGES

 

Cette fois, le Centre de Distribution (CID) d'Evreux serait concerné, cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'article

 

 

http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20100412.CHA2967/gsk_supprime_a_nouveau_des_emplois_en_france.html

 

Demain, 14 avril, le CCUES est convié à une réunion téléphonique avec comme ordre du jour :

 

Informations sur les projets européens

Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 19:03

Extrait du journal Le Monde

 

2010 sera vraisemblablement l'année des ajustements pour le statut de l'auto-entrepreneur, qui a connu un large succès depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2009 et suscité l'enregistrement de 320 000 personnes sous ce régime l'an passé. Malgré cet engouement, ce statut s'attire les foudres des artisans et pose des problèmes quant à la légalité de son utilisation. A l'issue d'une table ronde organisée par la commission des finances du Sénat, son président, Jean Arthuis (sénateur centriste de la Mayenne), a émis le souhait de limiter le statut d'auto-entrepreneur à trois ans, afin de circonscrire les abus constatés dans la pratique.

A l'origine de cette proposition se trouvent les craintes des artisans face à la concurrence jugée déloyale des auto-entrepreneurs qui exercent le même métier mais bénéficient d'un régime fiscal allégé. Selon les chiffres de l'Insee, un tiers des auto-entrepreneurs sont effectivement des artisans. Selon la commission, réduire le statut à une période de trois ans maximum permettrait d'éviter que les auto-entrepreneurs dont le chiffre d'affaires dépasse le seuil fixé par la loi (80 300 euros pour les activités de commerce, 32 100 euros pour la prestation de services) ne conservent ce statut en réalisant leur surplus d'activité au noir.

Les membres de la commission des finances du Sénat proposent qu'à la fin de cette période de trois ans, les auto-entrepreneurs soient invités à rejoindre le régime de droit commun. Cette disposition, couplée à l'obligation pour les auto-entrepreneurs de déclarer leur chiffre d'affaires, permettrait en outre de distinguer les auto-entrepreneurs destinés à se muer en véritables chefs d'entreprise de ceux qui désirent simplement compléter leurs revenus. Ces derniers auraient alors la possibilité de conserver leur statut sans limite de temps.

Ces mesures ne devraient toutefois concerner qu'une minorité d'entrepreneurs : 60 % d'entre eux ont en effet déclaré un chiffre d'affaires nul en 2009. Jacques Escourrou, président de la caisse de retraites des professions libérales, craint à ce titre un afflux d'auto-entrepreneurs à faibles revenus, qui selon lui menace l'équilibre financier de cette caisse. Selon l'Observatoire des auto-entrepreneurs, la tendance serait néanmoins à la hausse des chiffres d'affaires depuis quelques mois.

FAUSSE SOUS-TRAITANCE

Enfin, ces nouvelles dispositions pourraient éviter les cas de "fausse sous-traitance", qui consiste pour une entreprise à forcer des employés, notamment des stagiaires et des sans-papiers, à passer sous le régime de l'auto-entrepreneur afin de limiter leurs charges sociales.

Hervé Novelli s'est d'ores et déjà déclaré opposé à une complexification d'un statut qui séduit justement par sa simplicité, et a relativisé les abus éventuels. "Les Urssaf appliquent sur le terrain la réglementation du travail avec la plus grande fermeté", a-t-il affirmé. Dans un entretien auxEchos du jeudi 1er avril, le secrétaire d'Etat aux PME attribue les critiques contre le statut de l'auto-entrepreneur à la crise, et "réfute l'idée d'une concurrence déloyale", arguant du fait que"les charges sociales et fiscales d'un auto-entrepreneur sont les mêmes que celles des autres travailleurs non salariés". Selon lui, ce régime "vaut surtout pour sa simplicité administrative".

Pour les artisans, la création du statut d'auto-entrepreneur est arrivée au plus mauvais moment :"en 2009, année de crise, où il était déjà difficile de fidéliser notre clientèle", déplore Jean Lardin, président de l'Union professionnelle artisanale. Pour apaiser leur colère, des mesures ont toutefois été prises. Un décret qui entre en vigueur le 1er avril oblige les auto-entrepreneurs qui exercent une activité soumise à un niveau de qualification réglementé (entretien de machines, soins esthétiques, préparation ou fabrication de produits frais, coiffure...) à justifier de celle-ci.

Audrey Fournier
Repost 0
Published by titus53 - dans Avril 2010
commenter cet article

Liste D'articles

  • Projet de loi El Khomri : les contre-propositions CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa et Fage
    ~~ Les organisations syndicales de salariés et de jeunesse CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Fage, se sont réunies le 3 mars 2016 pour travailler ensemble à des contre-propositions visant à la construction de droits nouveaux, à la réécriture de certains articles...
  • Interview de Laurent Berger
    ~L'avant projet de loi de Myriam El Khomri sur le droit du travail est très critiqué à gauche. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, aura « du mal » à le voter et calera sa position sur celle des syndicats réformistes. Ce texte est-il...
  • Encore un pas de plus dans la lutte contre le paludisme
    Avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) pour notre vaccin candidat Mosquirix® (RTS,S) Après plus de 30 années de recherche et l’une des plus vastes études cliniques jamais réalisée en Afrique,...
  • Dees embauches chez GSK
    GSK va recruter 100 personnes à Saint-Amand-les-Eaux Par Francis Dudzinski - Publié le 02 avril 2015, à 11h43 © DR Pour conforter l’augmentation de sa production de vaccins, dont un vaccin contre le paludisme, le laboratoire pharmaceutique GSK va recruter...