Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 12:28
Malgré la situation économique du pays et du monde, l'équipe du blog tient à vous adresser ses meilleurs voeux pour l'anné 2009.

Une année 2009 qui sera dure pour beaucoup d'entre nous. Ces départs annoncés se feront dans un environnement non favorable pour l'emploi. Dès le début de janvier, nous devrons oeuvrer pour identifier des solutions et challenger le prestataire en charge du reclassement.
2009 devrait être une année noire (nous ne le souhaitons pas) pour d'autres sites français et européens car GSK n'arrête pas l'appétit des actionnaires.
Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 21:27


 
A tous ceux qui m'ont envoyé leurs meilleurs voeux pour 2008, je
signale que cela n'a absolument servi à rien ! Vous avez vu le bordel en 2008 !!!
Pour l'année 2009 prière de m'envoyer du pognon ou des chèques-repas !

Merci d'avance
.. . ça vous laisse encore le temps de vous organiser  
 

 
Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 21:08

6 organisations syndicales sur 7 sont signataires de cet accord qui :

- Fixe le périmètre du projet Agile.
- Quelque soit le nombre de salariés impactés aujourd'hui ou demain par AGile, les mesures sociales de Mayenne seront à minima appliquées.
- Donne les moyens aux salariés pour se positionner sur les postes que le projet pourrait créer (soit en matériel ou en temps).

Cet accord sera en ligne prochainement

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 20:51

14 militants de Myenne ont eu l'opportunité de participé au rassemblement organisé par 6 fédérations syndicales.
Nos représentants ont participé au succès de cette manifestation qui devait sensiblisier les autorités sur les pertes d'emplois que connaît notrte industrie . Perte d'emplois qui ont un unique objectif : le maintien de la rentabilté pour les actionnaires.
Parmi les 500 et plus manifestatnts présent sur la  place de la Bourse à Paris, les mayennais ont attirés l'attention par leur danse et le jet de quelques pétards. Nous y étions et fizers d'y être et nous avons fait du bruit.

Le prochain grand défilé eest prévu le 29 janvier. Le temps sera peut-être frais, mais nous y serons pour faire du bruit et se faire entendre pour que ce monde change.

Ci-dessous la déclaration lue par notre délégué fédéral.
========================================================================================

Ce rassemblement est exceptionnel car la situation que nous connaissons dans les entreprises de l’industrie pharmaceutique est exceptionnelle. Si nous sommes rassemblés si nombreux aujourd’hui, c’est parce que les annonces n’arrêtent pas de tomber.

·        Chez Pfizer, plus de 1000 suppressions de postes dans la visite médicale et dans les services support ont été annoncées la semaine dernière. Mais nous n’oublions pas que le centre de recherche d’Amboise a été fermé et que les usines de fabrication pharmaceutique ont été vendues à des façonniers.

·        Chez Sanofi Aventis, 900 suppressions d’emplois ont été annoncées après l’été, dans la visite médicale et dans les services support, mais nous n’oublions pas que le centre de production chimique de Vitry subit une restructuration majeure avec des centaines de suppressions de postes.

·        Chez Glaxo Smith Kline, la restructuration mondiale qui impacte des milliers d’emplois, impacte durement la visite médicale. Mais nous n’oublions pas que cette restructuration provoque aussi en France sur le site de Mayenne, des suppressions de poste et la disparition de la moitié de l’activité. Dans les autres sites, les salariés précaires ont vu leur contrat s’arrêter par centaine.

·        Chez Novartis, les réorganisations successives des fonctions support conduisent à des dizaines de suppressions de postes à chaque étape du plan. Sans oublier la fermeture du centre de développement d’Orléans et de Rueil qui affecte 80 salariés.

·        Chez Solvay Pharma, après le rachat de Fournier en 2005, il ne reste plus que 300 salariés dans le bassin dijonnais, là où il y avait 1800 salariés avant le rachat.

·        Chez BMS, l’annonce de la fermeture des sites industriels de Meymac et d’Epernon laissera 400 salariés sur le carreau.

·        Chez Boiron, un plan prévoyant la fermeture de 5 établissements concerne 125 salariés et peut conduire à 70 licenciements.

·        Chez UCB Pharma, ce sont 3 réseaux de visite médicale qui sont supprimés.

·        Et que dire de MBO, prestataire de visite médicale, qui laisse environ 750 salariés sur le carreau dans une procédure de liquidation judiciaire.


Et si on entend bien ce que nous dit le LEEM, ça n’est pas fini. Ce n’est pas fini dans la VM, ce n’est pas fini dans l’industriel, ce n’est pas fini dans la recherche. Pour la Fédération Chimie Energie CFDT, cette situation est inacceptable.

En France, il y a de nombreux secteurs industriels qui contribuent à l’activité et à la création de richesse. Nous pensons qu’on ne peut pas résumer l’activité industrielle à Airbus et au nucléaire. Nous avons en France plus de 300 entreprises pharmaceutiques qui exportent dans le Monde entier. L’industrie pharmacie en France c’est plus de 100 000 emplois, des emplois qualifiés.

Nous sommes en 2008, à un moment où la situation économique générale est très dégradée par la crise financière et économique qui touche l’ensemble des secteurs. Et c’est maintenant que les laboratoires viennent annoncer des plans sociaux par dizaine, des licenciements par milliers. Pourquoi, ces licenciements ? Pour maintenir la profitabilité des entreprises, pour servir aux actionnaires les dividendes qu’ils exigent ! Quand le président de la République nous annonce que la richesse d’un pays vient de sa capacité industrielle, nous sommes d’accord. Encore faut-il que cette annonce se traduise dans les faits, encore faut-il que l’Etat prenne les mesures à l’encontre des industriels qui suppriment des emplois et des activités alors que leur santé financière est bonne voire florissante.

Ce n’est quand même pas de la responsabilité des organisations syndicales de définir la stratégie de l’entreprise ! On entend ça depuis des années. Ce n’est quand même pas faute d’avoir attirer l’attention de nos patrons sur les risques d’une stratégie fondée sur les blockbusters, sur le ciblage de la recherche sur les segments les plus juteux, sur les maladies chroniques affectant les populations des pays riches, sur la pression commerciale toujours croissante sur les médecins.

Aujourd’hui, les patrons, la bouche en cœur, viennent nous annoncer qu’ils changent de stratégie. Mais ce n’est pas de leur faute ! Ils sont comme la girouette qui s’étonne qu’on lui reproche de tourner alors que c’est le vent qui tourne.

Et bien nous, à la CFDT nous avons des reproches à faire aux patrons

·        Et bien, oui, nous leur reprochons de changer de stratégie sans avoir anticipé sur les conséquences de ces changements.

·        Nous leur reprochons de n’avoir pas anticipé sur l’essor des génériques rendu nécessaire par leur rapacité et leur aveuglement à maintenir des prix élevés sur des médicaments dont ils s’ ingénient à maintenir la protection brevétaire.

·        Nous leur reprochons d’externaliser la production pharmaceutique sans se soucier de la casse sociale qu’auront à connaître les façonniers.

·        Nous leur reprochons de réduire les capacités de recherche d’une industrie dont c’est quand même le moteur

·        Nous leur reprochons de ne pas explorer les nouvelles technologies qui seront les réalisations de demain !

·        Nous leur reprochons de ne penser qu’aux profits en négligeant

et l’exigence d’amélioration de la santé publique

et la situation des salariés. Mais ici comme ailleurs, la rémunération des dirigeants n’est pas particulièrement exemplaire en particulier dans une période de crise. Après le parachute doré, voilà le golden hello ! Un peu de décence !

·        Nous leur reprochons de ne pas nouer suffisamment de coopération avec la recherche publique
·        Nous leur reprochons d’ oublier que l’industrie pharmaceutique opère dans un secteur dont la dépense est socialisée

Si nous sommes nombreux à nous être mobilisés ici, c’est pour exprimer notre colère devant les conséquences de leur stratégie.

C’est aussi pour obtenir l’organisation dans les meilleurs délais d’une ou plusieurs réunions paritaires sur l’emploi dans l’industrie pharmaceutique. Le constat qui en découlera, devra se traduire par la rédaction paritaire d’un « livre blanc », identifiant des solutions devant être mises en œuvre rapidement. Ce document, transmis aux autorités de tutelle de notre industrie, sera une contribution au débat sur les problématiques de santé.

Nous voulons obtenir l’organisation d’un Grenelle de la Santé qui, sous l’égide de l’Etat, devra réunir l’ensemble des acteurs de la Santé en France afin de maintenir un système de santé efficace et qui réponde aux besoins de la population.

 

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 19:27

Rejet de notre recours en référé sur les carrières longues

Le mardi 9 décembre, le Conseil d’Etat nous a transmis son ordonnance de rejet concernant la procédure en référé déposée par la CFDT sur les carrières longues.

Le recours allait à l’encontre la lettre ministérielle du 7 juillet et de la circulaire de la Cnav du 25 juillet qui durcissent les conditions d’accès au dispositif des carrières longues pour les salariés ayant commencé à travailler très jeunes.

Cette ordonnance qui fait suite à l’audience du 2 décembre ne permet pas la suspension des dispositions décidées en juillet par le gouvernement et constitue un signal négatif sur la décision à venir sur le fond que le Conseil d’Etat nous signifiera, probablement, avant la fin de l’année.

Les arguments de la CFDT s’appuyaient sur certaines  incohérences des textes (loi, décrets) et insistaient particulièrement sur la rupture d’égalité dont les salariés nés après le 1er décembre 1952 étaient victimes (allongement brutal de 4 trimestres de cotisations pour bénéficier d’une retraite anticipée). Nous regrettons cette décision et continuons à considérer la mise en œuvre des carrières longues à partir de 2009 non conforme à l’esprit et la lettre de la réforme de 2003.

La CFDT rappelle que, de 2004 à 2008, plus de 600 000 salariés ont  bénéficié du dispositif des carrières longues qu’elle avait été seule à revendiquer et obtenir. Nous avions pris acte avec satisfaction de la reconduction de cette mesure dans le cadre du rendez-vous retraite du printemps dernier qui, malgré la décision du Conseil d’Etat, va concerner encore de très nombreux salariés dans les années à venir.

En nous engageant sur toutes les procédures légales disponibles, nous souhaitions en premier lieu remettre en cause les décisions unilatérales du gouvernement, mais aussi marquer notre attachement et défendre un dispositif particulièrement juste pour des salariés qui ont eu des carrières longues et le plus souvent difficiles et modestes.

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 19:19

 

APPEL DES ORGANISATIONS SYNDICALES

CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA.

 

 

 

La crise économique amplifiée par la crise financière internationale touche durement une grande partie des salariés dans leurs emplois et leurs revenus. Alors qu’ils n’en sont en rien responsables les salariés, demandeurs d’emploi et retraités, en sont les premières victimes. Elle menace l’avenir des jeunes, met à mal la cohésion sociale et les solidarités ; elle accroît les inégalités et les risques de précarité.

Surmonter cette crise implique des mesures urgentes d’une autre nature que celles prises par l’Etat et les entreprises, pour être au service de l’emploi et des rémunérations.

 

C’est pourquoi, les organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA) appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier 2009 : elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations.

Elles appellent à agir massivement et interpeller les responsables gouvernementaux, les responsables patronaux et les employeurs pour :

 

-     défendre l’emploi privé et public,

 

-   lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales,

 

-   exiger des politiques de rémunérations qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités,

 

-   défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale,

 

-   des services publics de qualité qui assurent en particulier tout leur rôle de réponse aux besoins sociaux et de solidarité.

 

Les organisations syndicales rendront publique le 5 janvier 2009, une déclaration commune développant leurs propositions et revendications.

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 17:22

Le 05 décembre 2008, le Comité d'Entrprise de Marly, regroupant le siège et la viste médicale, a donné un avis défavorable sur le réorganisation de la visite médicale qui impacte plus de 300 emplois.
GSK affiche comme les autres labos que la seule variable d'ajustement pour garnatir les dividendes des actionnaires est l'emploi.

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 17:14

Après les coupes sombres en Irlande c’est au tour de la France. a annoncé aujourd’hui en comité central d’entreprise la suppression de 700 postes dans notre pays d’ici à la fin de l’année prochaine. Les visiteurs médicaux sont les plus touchés, puisque leur effectif en France sera réduit de près de moitié : de 1 200, ils devraient passer à environ 700 dans un an. Le solde des suppressions – soit 200 salariés – concernerait le personnel du siège. La direction a assuré les syndicats de sa volonté de recourir à des mesures sociales pour absorber cette réduction d’effectif (départs volontaires, préretraites, formations qualifiantes).
Au total, selon les prévisions du cabinet
, qui vient de rendre une étude remarquée sur l’emploi au , les effectifs de promotion et de vente des laboratoires pharmaceutiques devraient enregistrer dans les années à venir des baisses comprises entre 25 % et près de 40 %. Depuis le début de l’année, 17 plans sociaux ont été annoncés, touchant potentiellement 4 350 postes d’ici à 2010, pour les deux tiers des visiteurs médicaux.

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 09:26

" En direct des usines "

La big pharma britannique GSK continue de tailler dans ses effectifs industriels. Cette fois, c’est l’usine de Barnard Castle, dans le nord de l’Angleterre, qui est touchée. Le site, qui emploie 960 personnes à la production d’une cinquantaine de médicaments, devrait être amputé de 200 postes dans les dix-huit mois à venir. Selon les déclarations d’un porte-parole, cette coupe claire doit permettre au laboratoire d’anticiper la baisse des commandes sur le Zofran (ondansentron), un antiémétique en concurrence avec sa version générique. Cependant, l’unité de Barnard Castle devrait continuer à jouer un rôle stratégique puisque GSK maintient un investissement de 20 M€ qui s’ajoutera aux 56 M€ déjà engagés depuis deux ans. Cette enveloppe servira à faire de Barnard Castle un des sites de lancement des nouveaux produits de GSK.
L’usine du comté de Durham fabrique des formes pharmaceutiques sèches, pâteuses et liquides (stériles et inhalées) et assure leur conditionnement.

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 07:03
Face à la très faible participation au scrutin prud’homal du 4 décembre, la CFDT considère que l’avenir est dans les élections de proximité.

L’élection prud’homale a montré ses limites. À peine un salarié sur quatre (25,5 %) a voté, alors même que les modalités de vote par correspondance avaient été assouplies pour enrayer la hausse inexorable de l’abstention. Peine perdue : passée de 63 % en 1979, date de création du scrutin, à 32,61 % en 2002, date à laquelle elle avait semblé marquer un palier par rapport à 1997, la participation chute fortement en 2008 de plus de 8 points. Un désaveu pour le ministre du Travail, qui avait fait de l’accroissement de la participation un objectif prioritaire. La faible participation, analysait François Chérèque dès 2002, dans son édito du numéro spécial de Syndicalisme Hebdo consacré aux résultats de l’élection prud’homale, « ne remet pas en cause la légitimité de l’institution prud’homale, mais il est évident que cette élection ne peut servir plus longtemps de test de représentativité ». L’élection de 2008 le prouve.

Pour la CFDT, les résultats sont décevants : avec environ 22% des voix, l’organisation enregistre un recul sensible. La tendance est générale sur l’ensemble du territoire et des sections, même si les résultats sont plus ou moins contrastés. À cela plusieurs explications : un contexte global défavorable, une mécanique qui réduit la part de chacun en multipliant les listes, un scrutin en désaffection... Analysant les résultats, dans la nuit du 3 au 4 décembre, Pascal Perrineau, directeur du Centre de recherches politiques à Sciences-Po (Cevipof), évoquait ainsi « l’effet de crise » qui favorise la radicalité, et « l’émiettement » de la participation comme de l’audience des grandes confédérations du fait d’un nombre de listes plus important. « Toutes les grandes confédérations baissent en nombre de voix », a relevé François Chérèque le 4 décembre.

 Le Syndicalisme CFDT, c'est la proximiré dans l'entreprise

Pour autant, le secrétaire général de la CFDT n’a pas cherché à éluder le résultat : « Je suis déçu, mais j'assume le résultat des élections. » Il voit dans ces résultats la confirmation de ce que la CFDT défend et qu’elle a traduit dans la position commune : « C'est dans l'entreprise que l'élection positive doit se faire, et c'est là que se déplacent les salariés, donc le type de scrutin doit évoluer, mais je crois que tout le monde est d'accord sur ce point. »

Pour l’organisation, c’est donc avant tout la confirmation de la stratégie dans laquelle elle s’est engagée avec la position commune, a analysé François Chérèque : « Le syndicalisme de la CFDT est un syndicalisme de proximité qui se réalise dans les entreprises, ce qui valide la décision de la loi de faire que la vraie représentativité soit dans les entreprises. D'ailleurs, dans les résultats des élections d'entreprises, on fait jeu égal avec la CGT. » Une façon de rappeler que, si le résultat de ce scrutin prud’homal est décevant pour tous, surtout au regard de l’énergie et de la dynamique mises en œuvre au cours de la campagne, il n’est pas question de baisser les bras. Le véritable combat commence aujourd’hui, avec l’entrée en vigueur des nouvelles règles de représentativité. Les récents résultats aux élections professionnelles, chez Michelin Clermont-Ferrand ou à DHL, montrent que la CFDT sait répondre aux préoccupations quotidiennes des salariés. Dès à présent et plus que jamais, des pratiques syndicales mêlant proximité, pédagogie et dynamisme seront le cœur d’activité des militants CFDT. François Chérèque l’a dit : « J'ai confiance dans les militants de la CFDT qui, dans les entreprises, ont la confiance des salariés. »

Repost 0
Published by titus53 - dans Déc 2008
commenter cet article

Liste D'articles

  • Projet de loi El Khomri : les contre-propositions CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa et Fage
    ~~ Les organisations syndicales de salariés et de jeunesse CFDT, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Fage, se sont réunies le 3 mars 2016 pour travailler ensemble à des contre-propositions visant à la construction de droits nouveaux, à la réécriture de certains articles...
  • Interview de Laurent Berger
    ~L'avant projet de loi de Myriam El Khomri sur le droit du travail est très critiqué à gauche. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, aura « du mal » à le voter et calera sa position sur celle des syndicats réformistes. Ce texte est-il...
  • Encore un pas de plus dans la lutte contre le paludisme
    Avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence Européenne du Médicament (EMA) pour notre vaccin candidat Mosquirix® (RTS,S) Après plus de 30 années de recherche et l’une des plus vastes études cliniques jamais réalisée en Afrique,...
  • Dees embauches chez GSK
    GSK va recruter 100 personnes à Saint-Amand-les-Eaux Par Francis Dudzinski - Publié le 02 avril 2015, à 11h43 © DR Pour conforter l’augmentation de sa production de vaccins, dont un vaccin contre le paludisme, le laboratoire pharmaceutique GSK va recruter...